Cristallerie

Retrouvez une large gamme d’objets en cristal issue des célèbres manufactures lorraines et alsaciennes, dont Baccarat, Daum, Lalique, Saint-Louis, Portieux, Vallérysthal, Bayel, et bien d’autres.

Verres en cristal, vases, coupes et sculptures, donnons une seconde vie à ces trésors oubliés

Passionnés d’art verrier, nous écumons les salles des ventes et diverses brocantes à la recherche de pièces de nos ancêtres, les frères Vessière.

Notre mission, faire connaître leur œuvre à travers ce site, mais aussi faire vivre notre collection Vessière à travers diverses expositions.

Ces multiples rencontres nous font découvrir de magnifiques pièces de la verrerie d’art, mais également des verres, vases, figurines et coupes de moins grand standing, mais tout aussi décoratifs.

Nous les sublimons dans les ateliers de la cristallerie Lehrer en Moselle, taille, polissage, sablage, cette cure de jouvence est parfois essentielle pour certaines pièces.

Chaque pièce référencée l’est à titre unique, alors si l’une d’entre elles vous fait de l’œil, ne tardez pas avant qu’il ne soit trop tard.

En attendant, venez-nous rendre visite en Lorraine, à Baccarat, chez Vessière Cristaux, où ces pièces sont à la vente. Voici un petit guide touristique afin de préparer votre séjour en Lorraine.

1er étape, la cristallerie Daum à Nancy

Direction Nancy, en Meurthe-et-Moselle, capitale de l’Art nouveau, une ville au patrimoine artistique exceptionnelle.

C’est ici, que depuis 1878, la manufacture Daum rayonne à travers le monde. Première cristallerie à habiller le verre de lumière, la manufacture Daum a joué un rôle fondamental dans la découverte et l’amélioration des techniques verrières.

À lire aussi : tout savoir sur la fabrication du cristal.

C’est l’histoire d’une famille d’optants, ayant décidé de migrer vers Nancy, suite à l’annexion d’une partie de l’Alsace-Lorraine en 1871.

Ils ne seront pas les seuls, un flux massif de population, mais aussi de capitaux, permet à la ville de Nancy de s’enrichir considérablement, terrain fertile pour des années d’intense renouvellement.

En 1878, Jean Daum, un notaire originaire de Bitche, rachète la Société industrielle Avril Bertrand et C, première verrerie de Nancy.

En 1883, l’un des deux fils de Jean rejoint la société, qui devient “Daum et fils”. À cette époque, la production de la manufacture est essentiellement utilitaire. Il faudra attendre l’arrivée du second fils pour explorer le domaine artistique.

Ainsi, en 1891, Antonin Daum, fils de Jean Daum, ouvre un département de création. Accompagné d’une équipe de grand talent, dont le jeune Charles Schneider, la cristallerie Daum s’élève et s’impose dans ce que l’on appelle le mouvement Art nouveau.

À lire aussi : le guide de l’Art nouveau.

Toute une poésie s’exprime dans les œuvres des frères Daum, en lien étroit avec la nature qui les entoure.

L’Exposition Universelle en 1900 marquera l’apogée de la cristallerie Daum, récompensée d’un Grand Prix qui lui apportera une aura internationale.

Pour en savoir plus sur la fabuleuse histoire de la cristallerie Daum, lisez ce guide.

La verrerie de Portieux, un témoin de notre industrie verrière

Le site verrier est définitivement fermé, ainsi que son Écomusée. Cependant, la cristallerie de Portieux devait figurer dans ce guide, tant son rôle fut de premier ordre pour notre industrie lorraine.

C’était la plus importante entreprise vosgienne, fondée en 1705 par François Magnien, employant plus de 1000 salariés au plus fort de son activité.

Située au plein cœur de la forêt de Charmes, qui lui fournissait le bois, indispensable aux fours des verriers, la manufacture de Portieux va sceller une alliance avec Vallérysthal, qui se conclura par une vente de la cristallerie en 1871.

Cette alliance renforcera les atouts de chacun et permettra d’augmenter les capacités de production, avec plus de 2000 hommes sous la main.

En 1878, c’est la consécration, la verrerie de Portieux reçoit une médaille d’or à l’Exposition Universelle.

Pour en savoir plus sur la verrerie de Portieux, lisez ce guide.

La cristallerie de Baccarat, le “cristal des rois”

Située à trois quarts d’heure de Nancy en voiture, la ville de Baccarat est une étape incontournable de la route du cristal.

C’est ici que la célèbre manufacture Baccarat perpétue son savoir-faire accompagné de ses maîtres verriers, parfois Meilleur Ouvrier de France.

Les prestigieuses commandes royales qui ont fait la renommée de la cristallerie s’inscrivent dans l’histoire française.

Parmi elles, la commande du palais de Dolmabahçe en Turquise, celle du Tsar Alexandre II pour la tsarine Maria Alexandrovna, sans oublier le roi Louis XVII.

Lors de votre visite à Baccarat, commencez par découvrir le musée du cristal, situé au 2 rue des cristalleries.

Poursuivez par la boutique officielle Baccarat, afin d’y découvrir des pièces d’exceptions contemporaines.

Enfin, venez nous rendre visite, l’établissement Vessière Cristaux est situé juste en face du parking de la cristallerie.

Vallérysthal, l’un des plus anciennes manufactures verrières

Située en Moselle, la cristallerie de Vallérysthal fut l’une des plus grandes manufactures verrières, produisant jusqu’à 50 000 pièces par jour.

Son dernier four fut éteint en 1977. Grâce au travail de l’association de sauvegarde du patrimoine verrier de Vallérysthal-Portieux, son histoire ne sombre pas dans l’oubli.

Inaugurée le 4 novembre 1838, la verrerie emploie alors 500 personnes. La production est alors de grande qualité, un cristal parfois doublé couleur, admirablement taillé.

La manufacture a également produit des pièces en ouraline, un verre spécifique réalisé à partir d’uranium.

Le succès ne se fait pas attendre. Vallérysthal obtient une médaille de première classe à l’Exposition universelle de Paris en 1855, d’autres médailles suivront à l’Exposition universelle de 1867, à l’Exposition universelle de 1873 (Vienne) et à l’Exposition universelle de 1878 (Paris).

La cristallerie Lehrer en Moselle

Depuis 25 ans, la famille Lehrer s’impose dans le domaine de la création. Située entre le plan incliné de Saint-Louis Arzviller et le célèbre rocher de Dabo, la cristallerie produit de nombreuses pièces dans ses ateliers ouverts au public.

Lampes, vases, art de la table sans oublier la boule de Noël millésimée qui fait sa renommée, trois fours verriers sont en activité, offrant une structure pouvant accueillir les touristes.

La cristallerie Lalique en Alsace

La marque Lalique est devenue en l’espace de quelques années un incontournable du luxe. Située à Wingen-sur-Moder, dans les Vosges du nord, la manufacture poursuit son aventure accompagnée des meilleurs verriers français.

Un admirable musée retrace la vie de son fondateur, René Lalique, à quelques pas du château Hochberg, hôtel 4 étoiles et restaurant, sous la direction de la marque.

Créateur de génie, René Jules Lalique est né le 6 avril 1860 à Aÿ en Champagne. Sa vie se décompose en deux étapes, Lalique bijoutier, puis Lalique verrier.

En effet, le nom Lalique est associé à des créations uniques qui ont révolutionné la joaillerie. Il sera l’un des premiers à aborder la sélection des matériaux nécessaires à la création d’une tout autre manière.

La corne, l’ivoire, l’émail, puis le verre seront les éléments centraux de ses bijoux de grand prestige. Tout au long de sa carrière, il sera guidé par la recherche du beau plutôt que l’affichage du luxe.

Insectes, plantes, faune et flore seront une source d’inspiration majeure pour le restant de sa carrière.

Ses bijoux deviendront des références du style Art nouveau. Mais bientôt, René Lalique renonce à la voie qu’il s’était tracée. Ce dernier se dirige vers le verre, moulé, blanc, incolore.

Pour découvrir la suite, lisez notre guide sur la cristallerie Lalique.

Le site verrier de Meisenthal

Début d’année 2022, le site verrier de Meisenthal ouvre au public, après de grands travaux. Il s’agit de l’une des dernières verreries artisanales de la région.

Vous y découvrirez un espace consacré à la démonstration, ainsi qu’un musée. Meisenthal est célèbre pour la création de ses boules de Noël en verre. Chaque année, la cristallerie fait appel à des créateurs afin de réinventer la tradition à leur façon.

Il faut dire que c’est ici, dans le massif vosgien, que la boule de Noël telle que nous la connaissons est née.

En 1858, en raison d’une grave sécheresse qui détruisit de nombreux fruits, ces derniers servant à décorer l’arbre de Noël, un verrier décida de souffler quelques boules en verre afin de compenser cette injustice.

Depuis, la tradition traversa les cultures et l’humanité.

Pour lire notre guide sur Meisenthal, suivez ce lien.

La cristallerie Saint-Louis

Le site de Saint-Louis n’est qu’à quelques kilomètres de Meisenthal et du musée Lalique.

Située dans le pays de Bitche, en Lorraine, les prémices de la cristallerie Saint-Louis remontent au XVIe siècle.

Née en 1586, la verrerie de Müntzthal devient en 1767 “Verrerie royale” par lettres patentes du roi Louis XV et devient Saint-Louis.

La Verrerie Royale de Saint-Louis fabrique d’abord de la gobeleterie en verre ordinaire et du verre à vitre, puis se dirigera vers le domaine artistique, à la suite d’un événement majeur pour l’art verrier.

En 1781, Saint-Louis est la première manufacture à mettre au point le cristal en Europe continentale (les Anglais nous ayant devancés). Ainsi, elle est la première à recevoir l’appellation “Cristallerie” par l’Académie Royale des Sciences.

À lire aussi : la découverte du cristal

Aujourd’hui, Saint-Louis est un créateur d’exception des arts de la table. Il suffit d’admirer le service Tommy, doublé couleur, taillé main, pour s’en convaincre.

Il reste d’ailleurs l’une des meilleures ventes à ce jour.

Pour découvrir la suite, lisez notre guide sur la cristallerie Saint-Louis.

 

36 résultats affichés

Panier

Recevez un condensé du meilleur de l'artisanat, chaque vendredi

Rejoignez-nous

1 rue de la division Leclerc, 54120 Baccarat

contact@vessiere-freres.fr

Retour haut de page

Recevez un condensé du meilleur de l'artisanat, chaque vendredi